ECOTONTE
L'entretien de votre jardin, c'est notre métier
Tableau 1 : une prairie fleurie
La création d'une prairie fleurie est accessible à tout type de jardin. En effet, nul besoin d'une immense étendue pour imaginer voir fleurir de la fin du printemps aux premiers frimas de novembre des fleurs à foison.

Une petite prairie est tout aussi concevable qu'une prairie aux dimensions plus étendues. Tout dépend de l'espace dont vous disposez ou que vous souhaitez dédier à cette expérience. Deux mètres carrés dans un petit coin de jardin suffisent, que vous pourrez décliner sous la forme qui vous plaira. Au carré, en allée rectangulaire, en arrondi, la prairie s'adaptera à votre espace et à vos envies. Et pourquoi pas une prairie de taille plus impressionnante? Inspirez-vous de
nos réalisations.
Pourquoi une prairie fleurie? Pour le plaisir de faire découvrir votre paysage fleuri à vos amis admiratifs ou pour le plaisir des yeux et des sens, tout simplement. Lorsque vous installerez en fin de journée votre transat auprès de ce bouquet de fleurs champêtres, la sérénité s'installera au jardin. Les fleurs de la prairie pourront également être cueillies à votre gré et agrémenter votre intérieur de bouquets renouvelés au quotidien.
Une prairie, c'est aussi un lieu de vie où fourmille toute une faune. Abeilles, bourdons, sauterelles, papillons, coccinelles et autres insectes butineurs feront la joie des petits observateurs en herbe et permettront également aux jardiniers d'attirer naturellement les auxiliaires du jardin, indispensables dans le cadre de cultures écologiques.

Ces petits auxiliaires vous permettront rapidement de ne plus utiliser de produits anti-pucerons sur vos rosiers. Ces produits deviennent de toutes façons très vite inefficaces face à une invasion de ces voraces.
En une seule après-midi, cinq coccinelles prélevées délicatement dans une haie champêtre ont éradiqué les centaines de pucerons qui avaient envahi dix-sept rosiers dont les boutons venaient à peine d'éclore.

Le concept
- Déterminer l'espace maximal qui sera dédié à la prairie dans votre jardin
- Imaginer la forme de votre prairie (arrondie, au carré, etc.)
- Nous donner quelques indications de couleurs ou de fleurs qui vous plaisent
- A
ECOTONTE de jouer!
La réalisation

Il est tout à fait envisageable de laisser un espace sauvage dans votre jardin. Les herbes hautes y pousseront, sans doute quelques fleurs aussi, mais l'effet "prairie fleurie" ne sera pas forcément au rendez-vous. Quelques préparatifs sont nécessaires avant de parvenir à un résultat qui vous satisfera.
- Préparer la terre
- Semer
- Passer le rouleau
- Attendre et regarder pousser les fleurs !!

Différents types de prairies sont envisageables et le choix offert chez les pépiniéristes tend à s'agrandir ces dernières années (gazon japonais, prairie champêtre, etc.). Nos propres graines, récoltées et sélectionnées par nos soins, pourront également compléter votre choix si elles sont en quantité disponible.
L'entretien et la suite

   - L'automne et la récolte des graines

Quelques conseils pour la récolte des graines :
- plutôt par temps sec
- pas de mélange de fleurs
- attendre que tout soit bien sec
- au besoin, terminer le séchage à la maison
Les graines doivent être rangées dans des enveloppes et marquées sans quoi elles ne pourraient pas être réutilisées au printemps suivant.

La rigueur dans la récolte des graines vous permettra également un tri sélectif des graines qui vous plairont le plus, une sélection de couleurs, mais aussi une élimination des fleurs trop envahissantes qui seraient venues se glisser dans votre prairie. Certaines fleurs étouffent les autres et peuvent rapidement dénaturer votre prairie.

   - Le fauchage et le labour
Il est nécessaire de faucher la prairie en fin de saison après que toutes les graines qui n'ont pas été récoltées se sont bien répandues sur le sol. Après le fauchage, un labour des couches supérieures de la terre est recommandé.

Pour tout entretien, fauchage, labour ou nouvel ensemencement de la prairie,
ECOTONTE est à votre service.
TRUCS ET ASTUCES

Attention!! Le fauchage issu de la prairie automnale ne doit pas être intégré à un compost dédié au potager, sinon toutes les petites graines égarées iront refleurir celui-ci. Cela peut être visuellement du plus bel effet, mais pratiquement très envahissant.

Le fauchage sera effectué avec une faux ou une débroussailleuse à main, mais en aucun cas avec une tondeuse. Cela permettra aux graines de finir leur maturation pour regermer sur le sol.